Maurice : dans le top 10 du classement mondial pour le déploiement de la fibre optique

cable

Le classement des pays les mieux connectés à la fibre optique, établi par Idate Digiworld, think tank européen spécialisé dans l’économie numérique, place Maurice à la 8ème place mondiale juste derrière la Chine. Suite au programme d’investissements lancé en 2012 par l’opérateur public Mauritius Telecom, le déploiement de la fibre optique s’est accéléré ; fin décembre 2017, le taux d’équipement des ménages était de 58 % avec un débit moyen de 100 Mb/s. D’ici 2022, tous les foyers et entreprises devraient pouvoir se connecter et disposer d’une liaison internet haut débit. Ce programme ambitieux a permis à Mauritius Telecom de recevoir pour la seconde année consécutive le prix de « l’opérateur africain de l’année » décerné par le Fiber To Home Council of Africa.
 hugues.reydet@dgtresor.gouv.fr

La SEMIR au Mozambique

Depuis quelques semaines, la SEMIR a ouvert, en partenariat avec le Club d’Affaires France Mozambique, des bureaux à Maputo pour offrir des services performants aux sociétés réunionnaises désireuses d’explorer ce marché. Les services prennent la forme de mise à disposition de bureaux et d’accès à un ensemble de ressources  telles que connexion internet, salle de réunion, photocopieuse … dans un environnement de Business Center.

Les tarifs sont particulièrement attrayants : à partir de 130 euros la journée et 1100 euros pour un mois.

C’est une première réalisation concrète. Des projets similaires sont en préparation.

C’est une voie essentielle pour conquérir des marchés.

semir1 semir2

91% des chefs d’entreprise français de l’étranger estiment que l’attractivité de la France s’est améliorée grâce aux réformes d’Emmanuel Macron

macron4

 

Vent d’optimisme chez les chefs d’entreprises français de l’étranger

Depuis cinq ans, les CCE, en collaboration avec Eurogroup Consulting, mesurent l’attractivité du territoire français depuis l’étranger. 2000 chefs d’entreprises répartis dans 148 pays, se sont prononcés sur ce qu’ils pensent de l’Hexagone en tant qu’investisseurs. Cette 5eme édition de l’indice se singularise par l’optimisme retrouvé des chefs d’entreprises français basés à l’étranger à l’orée de la première année d’exercice du pouvoir d’Emmanuel Macron.

Les résultats de l’étude sont, cette année, à mettre en perspective de la dernière élection présidentielle, et des premières mesures qui en ont découlé. Ainsi, le réseau CCE, a également été sondé sur son appréciation des premières mesures entreprises par Emmanuel Macron, et de leur utilité vis à vis de l’attractivité du territoire.

Le panel se révèle enthousiaste au vu de la politique mené par le nouveau gouvernement. Si la presque totalité des mesures entreprises par l’exécutif sont perçues comme positives par les chefs d’entreprise, la réforme du Code du Travail (impact positif à 88%), la baisse de l’impôt sur les sociétés et la création d’une flat tax sur les revenus financiers (78%) sont les mesures les plus populaires auprès d’eux.

Cette année on a pu assister à un chez les chefs d’entreprise français de l’étranger. S’ils étaient 76% à considérer que l’attractivité du territoire se dégradait en 2017, ils sont à présent 91% à penser qu’elle s’est amélioré au cours des derniers mois. Autre fait marquant, l’indice global augmente de quatre points, après une extrême stabilité à 60 sur 100 lors des quatre premières éditions.

Toujours plus de touristes à Maurice

mada-tourisme-2Maurice : hausse de 4,9 % des arrivées de touristes au premier trimestre 2018

Après un léger repli enregistré en 2017, les arrivées de touristes à Maurice sont reparties à la hausse au premier trimestre 2018 pour atteindre 356 415, soit une hausse de 4,9 % par rapport à au premier trimestre 2017. 63 % des touristes sont originaires d’Europe (+8,3 % par rapport à l’année précédente) dont 23 % de France, 10 % d’Allemagne et 9 % du Royaume-Uni ; 20 % sont originaires d’Afrique (+3,2 %), 13 % d’Asie (-8,1 %) et les 4 % restant du reste du monde.

hugues.reydet@dgtresor.gouv.fr

Croissance de 4,9% dans la région Afrique de l’Est et Océan Indien

Le FMI a publié la semaine dernière son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les prévisions de croissance pour l’Afrique de l’Est et l’Océan Indien pour 2018 ont été dans l’ensemble revues à la baisse ; l’ajustement pour les Comores et la Somalie est particulièrement marqué (cf. tableau ci-dessous). Malgré cela, le FMI prévoit une croissance de 4,9 % pour la région, soit une performance qui resterait supérieure à la croissance attendue en Afrique subsaharienne (3,4 %).

A noter les performances de l’Ethiopie (8,5%) du Rwanda (+7,2%) et de Djibouti (+6,7%).

Plus près de nous, Madagascar (+5,1%), Maurice (3,9%), Seychelles (+3,3%)  et les Comores (+3%)

tableau
Lecture :
légende

Journée THAILANDE à la CCIR malgré FAKIR

IMG_0630-2IMG_0636Malgré la tempête FAKIR, Business France, la CCI, la DIECCTE, le Club Export et les CCE ont proposé aux ressortissants de la Chambre une journée pays les 7 et 8 juin à Bangkok (voir programme et inscription dans les événements).

La Thaïlande se présente comme le « hub » économique de la région du Mékong. Le Club Export propose également un accompagnement sur le Vietnam ou le Cambodge.

 

Harel Mallac Maurice prend le contrôle de Corexsolar Réunion

harelAcquisition par le groupe Harel Mallac de 51 % du capital de la firme réunionnaise Corexsolar International.

Créé en 2012 par sa maison-mère – Corex Réunion –, Corexsolar International (CSI) a fait évoluer son activité en passant de constructeur de centrales clé-en-main à une société proposant tous types de solutions solaires. Son activité principale se concentre dans la zone Océan indien mais également sur le continent africain où elle est active depuis 2012, avec quelques succès notamment au Burkina Faso. Cette acquisition permet au groupe Harel Mallac qui a déjà investi à Maurice dans une centrale photovoltaïque de 4000 Mwh/an de développer son expertise dans le domaine des énergies renouvelables au niveau international.

1 2 3 4 12