L’Afrique toujours attractive selon EY

L’Afrique toujours attractive selon EY

Le cabinet EY publie son nouveau baromètre sur l’attractivité du continent africain. Il établit un bilan des investissements directs étrangers (IDE) pour 2015. Les IDE en Afrique ont augmenté de 7 % par rapport à 2014. L’Afrique de l’Ouest est première en ce qui concerne la valeur des IDE. La Côte d’Ivoire se hisse à la 9ème place des destinations les plus attractives. La France devient 3ème en termes de nombre de projets et de montant des investissements et 2ème pour les créations d’emplois. Les industries extractives poursuivent leur déclin, au profit des télécoms/medias/technologie, produits de consommation et de distribution, et services financiers. De nouvelles opportunités se concrétisent dans l’immobilier, l’hôtellerie et les cleantech.

christophe.hemery@fr.ey.com

 

Création de l’agence pour le développement économique à Madagascar

Création de l’agence pour le développement économique.

Le lancement officiel de l’agence Malagasy de développement économique et de promotion des entreprises (AMDP) s’est tenu à Paris, le 14 septembre 2016, en marge des premières journées de la francophonie économique et numérique. L’AMDP a pour vocation de faciliter les partenariats dans trois secteurs prioritaires : l’agro-industrie, les services et l’énergie verte. Cette initiative conjointe de Madagascar et du forum francophone des affaires s’inscrit dans le cadre du XVIe Sommet de la Francophonie qui se déroulera à Antananarivo les 26 et 27 novembre prochains. Pour rappel,  Madagascar dispose déjà d’un guichet unique des investisseurs, l’Economic Development Board of Madagascar, dont le lien avec l’AMDP n’est pour le moment pas défini.

Création d’un comité CCEF à Mayotte

Flag_of_Mayotte_(local).svg (1)Création officielle du comité CCEF de Mayotte.

Le quorum de sept membres ayant été atteint depuis la nomination, au 1er juillet dernier, de trois nouveaux conseillers, un comité à part entière pouvait donc se mettre en place,  ce qui a été fait vendredi dernier, 16 septembre 2016, à Mamoudzou.

Le bureau en est ainsi constitué :

Président : M. Nicolas Favre (TOTAL)

Vice-Présidente : Mme Soizic DURET-MOTARD (cabinet d’architecte CET Mayotte et présidente du Club Export Mayotte)

Trésorier : M. Nicolas GALBOIS (COLAS)

Secrétaire : Mme Maria ADAMJEE (NOSSY)

Les autres membres, sans fonction spécifique, sont

– Mme Isabelle CHEVREUIL (3A Mayotte),
– M. Olivier NOVOU (Laiteries de Mayotte)
– M. Ali AHMID (CCI Mayotte)

Bienvenue dans l’Océan Indien au comité Mayotte !

Union des Comores : signature d’un protocole de convention-cadre de partenariat avec la Réunion

Le 29 août 2016, Didier Robert, Président du conseil régional de La Réunion, et Mohammed Bacar Dossar, ministre des Affaires étrangères de l’Union des Comores, ont signé le protocole de convention du programme INTERREG V. Cette signature permettra aux Comores de profiter des fonds du programme INTERREG V pour financer des projets de développement en partenariat avec La Réunion. INTERREG V est financé par le FEDER européen à destination de l’océan Indien et géré par le conseil régional de la Réunion. Doté de 63,2 M EUR, ce projet est destiné à renforcer la coopération régionale de La Réunion et de Mayotte avec les pays voisins.

Air Mauritius va mieux

airmauritiusAvec un bénéfice net de 81 M de roupies (environ 2 M EUR) dégagé au cours du 1er trimestre de l’exercice financier en cours, Air Mauritius semble être revenue sur une trajectoire positive, alors que pour l’exercice 2015/16 la compagnie nationale avait enregistré des pertes de 398 M de roupies (10 M EUR). Sur la période concernée, le nombre de passagers a progressé de 9 %, tandis que les coûts opérationnels (carburant, en particulier) ont baissé notablement. En 2019 et 2020, 4 Airbus A350-900 doivent être livrés à Air Mauritius, qui dessert actuellement une vingtaine de destinations avec une flotte composée de 13 appareils (Airbus et ATR, uniquement).

jerome.chastenet@dgtresor.gouv.fr

 

 

APE: signature de l’APE par le Kenya et le Rwanda

East African Community : signature de l’APE par le Kenya et le Rwanda, maintien des positions tanzanienne et burundaise
Le Kenya et le Rwanda ont signé l’accord de partenariat économique UE-EAC le 1er septembre 2016 à Bruxelles. L’Ouganda a également annoncé son souhait de signer dans les prochains jours. Alors que la date initiale de signature par les Etats membres de l’EAC avait été fixée au 18 juillet, la Tanzanie et le Burundi ont refusé de signer. Le premier invoque la crainte d’une menace pour son secteur industriel naissant, le second affirme qu’il s’agit d’une réaction aux sanctions européennes. La ratification d’ici le 1er octobre 2016 pour une entrée en vigueur provisoire de l’accord reste à ce stade incertaine.

Bientôt, un métro à Maurice?

téléchargement (1)

Le projet de métro léger relancé sous le nom de « Metro Express ». Lors de la présentation du Budget 2016/17, le ministre des finances a confirmé que le projet de métro léger était formellement relancé sous l’intitulé « Metro Express » (connu sous le nom de « Light Rail Transit », le projet initial, qui devait relier Port-Louis à Curepipe sur 28 km, avait été abandonné début 2015). Le consultant singapourien doit présenter une étude de faisabilité avant la fin de l’année. Le coût du projet reste à estimer (la mouture initiale était évaluée à près de 800 MUSD), alors le gouvernement indien a proposé une aide de 180 MEUR dans le cadre des compensations proposées suite à la renégociation récente du traité fiscal bilatéral.

Nouvelles liaisons aériennes à Mada et à Maurice

Développement du secteur aérien à Maurice et Madagascar

airmauritius

Après sa sortie de l’annexe B de l’UE en juin 2016 (annexe qui consigne les compagnies faisant l’objet de restriction d’exploitation dans le ciel européen), Air Madagascar peut désormais mettre en place des accords de partage de code avec les compagnies aériennes de la région. En juillet 2016, Air Mauritius a ainsi augmenté ses liaisons entre Tananarive et Port-Louis afin de permettre aux passagers de Madagascar de se rendre à Guangzhou en transitant par l’île Maurice. Cela intervient quelques mois après l’ouverture  d’une ligne régulière entre Istanbul et Tananarive par Turkish Airlines en décembre 2015.  De nouvelles liaisons depuis Tananarive seront lancées sous peu (entre Dzaoudzi et Tananarive via la compagnie mahoraise Ewa Air notamment)

le Medef, Medef International et les CCEF renforcent leur coopération

CCEF MEDEF MOCI

Export / Entreprises : le Medef, Medef International et les CCEF renforcent leur coopération

Cette année, à neuf mois de la prochaine élection présidentielle, le Medef a mis la mondialisation au cœur des échanges et débats de la 18ème édition de son Université d’été qui se tient les 30 et 31 août sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas*. C’est donc à l’occasion de cette nouvelle édition, qui met notamment l’accent sur l’exportation et l’internationalisation, « des leviers essentiels et structurants pour développer les entreprises », que pour la première fois, le Medef, Medef International et le Comité national conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) ont pour la première fois signé une convention de partenariat visant à renforcer leur coopération pour aider les entreprises dans cette démarche.

La démarche s’est voulue solennelle puisque le texte a été signé par les présidents des trois organisations eux-mêmes (notre photo) –Pierre Gattaz (Medef), Frédéric Sanchez (Medef International) et Alain Bentéjac (Cnccef)-, le 30 août en début de soirée, au moment du cocktail qui a terminé la première après-midi de conférences et tables-rondes. Selon le président du Cnccef, ce texte « permet d’officialiser et de donner un cadre » à des pratiques qui existaient déjà entre ces trois organisations dont les responsables se connaissent bien, et de mettre encore davantage de cohérence dans leurs initiatives.

D’après leur communiqué commun, l’objectif de cette convention est ainsi de renforcer la mutualisation d’initiatives et de moyens au profit de l’amélioration de la pénétration des marchés à l’export des entreprises, la recherche de performance du dispositif de soutien et la croissance de l’internationalisation des entreprises françaises (en nombre et en volume de chiffre d’affaires).

Concrètement, il s’agira notamment de davantage partager les réflexions et les idées et faire travailler ensemble commissions et comités de chaque organisation sur des thèmes comme le commerce extérieur et ses dispositifs d’appui publiques, les réglementations douanières ou encore l’intelligence économique. « Nous souhaitons porter des propositions conjointes sur ces sujets » insiste Alain Bentéjac.

Autre axe de coopération, organiser plus souvent des réunions régionales communes à l’étranger pour les entreprises. Alain Bentéjac cite notamment l’exemple d’un forum d’affaires régional organisé par les CCEF à Abidjan en avril, qui avait donné lieu à la venue d’une importante délégation du Medef conduite par Pierre Gattaz. « Nous voudrions organiser ce type de réunions dans d’autres zones » commente le président du CNCCEF. Sans oublier, le rapprochement des programmations d’événements afin d’éviter les doublons.

En d’autres termes, les trois organisations ont décidé de s’appliquer à elles-mêmes ce qu’elles prônent depuis longtemps pour les différents acteurs publics du soutien à l’export : « mettre en pratique la nécessité de simplifier, de mieux coordonner et d’améliorer la cohérence entre les acteurs de l’accompagnement des entreprises à l’international », souligne le communiqué. Et pour Pierre Gattaz, « cette coopération entre le Medef, Medef International et les CCE renforce l’équipe de France à l’international ».

C.G

*Lien vers le programme (thématiques et tables rondes) de la 18ème édition de l’Université d’été du Medef (30 et 31 août 2016) : http://www.medef.com/universites-dete/programme.html

 

Actualité du Moci

Rencontre Régionale des CCEF à Boucan du 2 et 4 septembre 2016

Les CCEF (Conseillers du Commerce Extérieur de la France) se sont réunis comme chaque année sur le thème des échanges dans l’Océan Indien. La rencontre s’est focalisée sur le commerce dans la zone, notamment sur Maurice et Madagascar ainsi que sur l’attractivité de la France/Océan Indien (Réunion et Mayotte) dans la région. Une feuille de route a été écrite pour fixer les objectifs de l’année 2017. L’Etat (en la personne du Préfet) ainsi que la Région Réunion étaient représentés à cette manifestation.photo groupe RR CCEF

1 8 9 10 11 12