Archives de la catégorie: Non classé

Croissance de 4,9% dans la région Afrique de l’Est et Océan Indien

Le FMI a publié la semaine dernière son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les prévisions de croissance pour l’Afrique de l’Est et l’Océan Indien pour 2018 ont été dans l’ensemble revues à la baisse ; l’ajustement pour les Comores et la Somalie est particulièrement marqué (cf. tableau ci-dessous). Malgré cela, le FMI prévoit une croissance de 4,9 % pour la région, soit une performance qui resterait supérieure à la croissance attendue en Afrique subsaharienne (3,4 %).

A noter les performances de l’Ethiopie (8,5%) du Rwanda (+7,2%) et de Djibouti (+6,7%).

Plus près de nous, Madagascar (+5,1%), Maurice (3,9%), Seychelles (+3,3%)  et les Comores (+3%)

tableau
Lecture :
légende

Visite de l’ambassadeur de France en Afrique du Sud à la Réunion

5888e2025901d53a-a3581Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Christophe Farnaud est arrivé en Afrique du Sud en Janvier 2017. Il succède à Mme Elisabeth Barbier en qualité d’Ambassadeur de France et du Lesotho.

Christophe Farnaud est venu rencontrer les chefs d’entreprise de la Réunion pour les inciter à venir développer leurs affaires en Afrique du Sud.

Les discussions très pragmatiques ont permis d’envisager de :

  1. Créer un lien avec le comité des CCEF d’Afrique du Sud pour que nous puissions échanger régulièrement sur les affaires dans nos territoires respectifs.
  2. Lancer une étude, à l’instar de celle réalisée sur les relations Réunion/Maurice, pour déterminer les principaux freins aux échanges économiques entre la Réunion et l’Afrique du Sud et surtout de faire des suggestions pragmatiques pour les atténuer.
  3. Travailler avec les services diplomatiques pour que les documents fassent systématiquement mention de la Réunion sur les cartes.
  4. Mettre en place un dispositif pour mieux anticiper les visites officielles gouvernementales ou/et officielles pour que les entreprises réunionnaises soient présentes dans ces rendez-vous importants.
  5. Imaginer des solutions de « portage » qui orienteraient les entreprises françaises présentes en Afrique du Sud à travailler avec des sous-traitants de la Réunion avant de se tourner vers la métropole.

 

 

Rencontres Africa 2017

Rencontres Africa 2017

Les Rencontres Africa 2017 se sont déroulées dans trois capitales d’Afrique entre le 2 et le 5 Octobre. Elles ont pour mission de renforcer les liens économiques entre la France et les pays d’Afrique en permettant aux chefs d’entreprises français d’aller à la rencontre de leurs homologues africains. Abidjan a accueilli la première étape de l’évènement les 2 et 3 octobre au Sofitel Hôtel Ivoire. Elle a été inaugurée par le Ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, et le Vice-Président ivoirien, M. Daniel Kablan Duncan. Elle a rassemblé près de 2000 personnes dont environ 500 représentants d’entreprises françaises.

alexis.duboisberranger@dgtresor.gouv.fr

drones pour les livraisons médicales en Tanzanie

dronesdrones2

 

Mise en place d’un réseau de drones pour les livraisons médicales. La société californienne Zipline a annoncé un partenariat avec le gouvernement tanzanien pour la mise en place en 2018 du plus grand réseau mondial de drones. Ce dispositif permettra de livrer rapidement du matériel médical dans les zones reculées où les conditions de conservation ne permettent pas de le stocker. Les commandes pourront être faites par SMS, et les livraisons effectuées en une demi-heure en moyenne, contre plusieurs heures actuellement. Le projet inclut la mise en place de 4 centres de distribution qui desserviront près de 1 000 centres de soins. Les 100 drones qui seront livrés pourront effectuer jusque 2 000 vols par jour, à une vitesse de pointe de 100 km/h. Ce projet aurait été cofinancé par la fondation Gates et le DFID pour des montants encore aujourd’hui inconnus.

« Oser l’International »

cciLa chambre de commerce est de retour et c’est une bonne nouvelle. Elle a invité tous les organismes qui travaillent dans le domaine de l’international pour présenter sa stratégie et ses orientations d’ici 2021. Eric Cheung nous rappelle que depuis la loi du 23 juillet 2010, il appartient aux CCI de « développer l’International et les exportations de production ».

Dans ses engagements majeurs, la CCIR veut « ouvrir les entreprises au monde » à travers 4 actions :

  • Participer au dispositif existant (PRIE, SRDII)
  • Intégrer la maison de l’export et avoir un lieu unique pour l’International
  • Mettre en place un dispositif de détection des potentialités
  • Créer un « Package » pour les entreprises

La CCIR veut s’appuyer sur son pôle international, son réseau présent dans 85 pays et ses valeurs que sont la Confiance, la Neutralité, la Proximité et l’Expertise.

C’est Ludovic SERRE qui reprend la direction stratégique, les relations institutionnelles et l’international.

La CCIR fera en octobre l’acquisition d’un logiciel performant pour accompagner de façon méthodique les entreprises à l’international.

Elle entend « susciter l’envie » auprès de ses 43 000 ressortissants et scande à qui veut l’entendre son nouveau slogan : « Oser l’International »

Premières actions prévues : Une journée sur l’Inde en octobre et une cartographie de l’offre réunionnaise à l’export.

 

 

 

 

 

Visite d’une délégation de la Réunion aux Comores

Visite d’une délégation de la Région Réunion aux Comores. Une mission de la Région Réunion, conduite par Faouzia Aboubacar Ben-Vitry, conseillère régionale déléguée à la coopération régionale, a effectué une visite aux Comores du 8 au 13 mai. Cette délégation composée de représentants d’institutions et de chefs d’entreprises s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les Comores et la Réunion. Les discussions entre les deux parties ont porté sur les thématiques de l’agriculture, l’environnement, l’aménagement du territoire, le tourisme, l’énergie et la gestion des déchets. Cette mission avait pour objectif de développer des liens commerciaux et d’aboutir à un partage d’expériences entre la Réunion et les Comores.

La stratégie d’Air Austral pour Air Madagascar dévoilée

En négociations exclusives en vue de devenir le partenaire d’Air Madagascar, la compagnie Air Austral a présenté le 11 mai son plan stratégique. Celui-ci prévoit une 1e phase de redressement de 3 ans (2017-2020) pour rétablir les fondamentaux et renouer avec les bénéfices. La 2nde phase (2020-2027) vise à terme un chiffre d’affaires annuel de 420 MUSD, avec un taux de rentabilité de 4,6 %. Les actions prioritaires porteront sur le renforcement du réseau intérieur, la redynamisation du réseau régional et le développement du réseau long-courrier. Air Austral prévoit d’apporter des liquidités à hauteur de 40 MUSD. De son côté, le gouvernement malgache doit trouver le financement pour apurer la dette, estimée à 88 MUSD, d’Air Madagascar

f-onou-air-austral-boeing-777-300_planespottersnet_540425

1 2 3 4